Désinversion 999

desinversion999

Adversaires qu'en trompeuse apparence, les suprémacistes blancs remigrationnistes et les suprémacistes noirs afrocentristes communient dans la même haine et opposition à l'égalitarisme non-raciste et non-sexiste (excusez-moi du pléonasme). Nuisiblement entêtés dans leur puérile surenchère de racisme à jouer on ne peut plus stupidement à "lequel de leur racisme dominera l'autre" et à "Satan a dit", ces intégristes de la primitivité sont en marche infernale pour l'instauration d'un nouvel ordre islamo-négrocratique, chaque activistes desdits deux mouvements se croyant dissident et jouant son infamant rôle de pion sur l'échiquier de la perdition. La raison non-raciste est plus injustement diabolisée que jamais quand elle se mange les foudres du fascisme normatif de ces deux camps de multiracialistes racistes prenant idiotement leur suprémacisme raciste respectif pour du survivalisme et assimilant tout ce qui n'y relève pas à la folie masochiste. Les moutons sont délurés dans l'enclos, dans un béni-oui-ouisme à glacer le sang avec une telle fierté d'aller dans le sens du système nouvel-ordre-mondialiste qu'ils n'ont même plus besoin de bergers pour les conduire à la rotonde (mais juste de profiteurs comme Alain De Benêt Soral pour faire de l'argent vénalement sur le dos de leur incommensurable bêtise). Ils y courent tout en bêlant de manière tonitruante "on n'est pas des moutons" avec l'inversionnisme et le quenellisme pour opium.

Sommaire de la vidéo (cliquez sur l'indicateur de temps pour accéder à chaque passage) :
(00:09) Turpide frime par ostentation d'opulence au début du clip de "150"
(00:40) Daylight Productions, société de production de clips crypto-sataniques
(01:38) De graves mimes dans les clips des titres "150", "ABCD" et "VQ2PQ"
(06:07) Des lyrics révélateurs dans "Angelina" sur MCAR
(06:47) Autres atterrants mimes dans "150"
(07:59) Le Joker, personnification de la psychopathie
(09:22) Analyse de la jaquette du single "Laisser passer"
(10:54) La signification du logo de la marque Vortex VX
(12:24) Culte de la schizophrénie et toxicité mantrique dans "Zombie"
(13:33) Explicite apologie de la psychopathie dans "Prie pour moi"
(14:40) Des gestes révélateurs dans le clip de "150"
(16:08) L'endormissement subliminal de l'esprit critique
(19:55) L'apologie de la fuite de la réalité dans "Close your eyes"
(22:46) Meugiwarano dans "Ça marche"
(23:46) La symbolique du rubik's cube : Emprise satanique et détraquement psychique
(25:36) Ça marche, entre les bus et les V-Lib...
(27:01) Vitaa, un bus qui roule
(29:01) Inversionnisme dans le clip de "Meutre par strangulation" (le rabais du Lion et l'exaltation du coeur de pierre)
(30:44) Étymologie et sens occulte du pseudonyme "Meugiwarano"
(32:16) Critique partielle du clip du titre "One shot" - Corruptibilité, Pump it up satanique et visuels subliminaux
(35:04) La présence symbolique du loup dans plusieurs de ses clips
(35:36) Analyse d'un visuel promo de l'album "Subliminal", le culte (islamique) lunaire
(36:28) Retour sur le clip de "Ça marche" - Symbole de la lune et du cosmonaute
(38:51) L'illusion de réussite (mise en garde)

Décryptage d'un des plus significatifs clips des Gandhi Djuna, ingénieur en sublimation de l'immoralité et monstre d'orgueil préjudiciablement exemplarisé par les médias populaires à des fins de satanisation de masse.

Vidéo de démystification et de ré-information concernant le fléau Gims, personnalité très fourbe à double facette particulièrement prolifique en matière de mantras avilissants et à l'influence très préjudiciable sur les nouvelles générations. Lumière sur sa véritable identité méconnue du grand public (et souvent même de ses plus grands fans) ainsi que sur la finalité occulte de sa musique hypnotisante via le passage en revue et l'analyse de faits révélateurs.

SHOW MORE

Created 7 months, 3 weeks ago.

7 videos

CategorySpirituality & Faith

999, antipodalement au 666 pour traduire l'insurrection morale contre l'inversionnisme satanique, turpitude des irresponsables contestant l'ordre moral divin dans leur infamante dent contre les concepts de Justice et de mérite.

La philosophie morale et le méritocratisme face à l'immoralisme ambiant, ses distorsions de la réalité et l'usurpation de la vraie science par son sophisme psychopathogène.