polemia

polemia

Polémia

subscribers

Au commencement était l'action. Intervention de Philippe Christèle, entrepreneur, consultant international, contributeur régulier de Polémia, lors du 4e Forum de la Dissidence le samedi 17/11/2018 à Paris.

La censure des éditeurs. Intervention de Christian Combaz (TV Libertés), journaliste, essayiste, auteur de "Marianne avec un poignard dans le dos", lors du 4e Forum de la Dissidence le samedi 17/11/2018 à Paris.

Les leviers de la censure. Intervention de Benjamin Dormann, essayiste, auteur de "Ils ont acheté la presse" lors du 4e Forum de la Dissidence le samedi 17/11/2018 à Paris.

Forum de la Dissidence 2018 (17/11/2018 - "Face à la censure, tous dissidents !") : introduction, par Jean-Yves Le Gallou.

?⚠️ Le Libertex, c’est un indice de la liberté d’expression préparé et présenté par Polémia tous les ans. Cet indice se veut un état des lieux exhaustif de la liberté d’expression dans plusieurs pays du monde.
Le travail le plus rigoureux et le plus sérieux possible a été réalisé afin de fournir un classement réaliste de la liberté d’expression, notamment en France. Et, même si ce n’est pas véritablement une surprise, les résultats sont très inquiétants.

En savoir plus (+ sources) : https://www.polemia.com/liberte-dexpression-la-france-derriere-la-russie-et-la-hongrie-indice-libertex-2018/

Vidéo diffusée lors du 4ème Forum de la Dissidence le 17 novembre à Paris, reprenant les portraits des différentes personnalités censurées : Zemmour, Onfray, Taddéi, Identitaires, Camus, Cassen, Assange, Robinson, Marsault, Lapierre, TV Libertés, Raptor Dissident, Lapin Taquin, Ulysse…

?? Dans l'émission #222 d'I-Média sur TV Libertés, Michel Geoffroy et Martial Bild ont évoqué le rendez-vous dissident incontournable de cette fin d'année : le 4ème Forum de la Dissidence !

✂️ Rendez-vous le samedi 17 novembre à Paris, de 14h à 19h sur le thème : « Face à la censure, tous dissidents ! »

Inscriptions ➡️ https://www.polemia.com/

Réservez dès maintenant votre billet ➡️ https://www.weezevent.com/forum-dissidence

4e Forum de la Dissidence : Face à la censure, tous dissidents !

Après le grand succès de ses trois premières réunions, Polémia vous invite à venir participer à son quatrième Forum de la Dissidence. Le samedi 17 novembre à partir de 14h00, soyez-nombreux à investir le New Cap Event Center (13 quai de Grenelle, 75015 Paris) et soutenir les dissidents français et européens face à la censure !

L'année passée a été marquée par une répression énorme des idées et des paroles dissidentes, notamment par les grandes entreprises du numérique. De nombreux intervenants viendront témoigner et apporter des solutions concrètes à ces pratiques qui mettent en péril l'avenir de la France et de l'Europe.

Le programme complet de ce 4e Forum de la Dissidence sera publié dans les jours à venir.

Le JT de TV Libertés du jeudi 18 octobre évoque le prochain Forum de la Dissidence qui aura lieu le 17 novembre à Paris sur le thème : "Face à la censure, tous dissidents !"
Inscriptions ➡️ www.polemia.com

Dans l'émission I-Média n°124, Jean-Yves Le Gallou adresse son fameux "coup de chapeau" à Patrick Jardin, le père d'une des 95 victimes de l'attentat islamiste du Bataclan. Celui-ci a en effet décidé de se mobiliser contre le concert du rappeur islamiste Médine dans la salle de concert où sa fille et des dizaines de personnes sont tombées.

ACHETER LE LIVRE ➡️ https://www.polemia.com/la-boutique/
CONFÉRENCE LE 2 OCTOBRE A PARIS ➡️ https://www.weezevent.com/conf-super-classe-mondiale

La superclasse mondiale, ce sont des hommes et des femmes venus de tous les continents et qui se sentent plus proches les uns des autres que de leur propre peuple. Ils partagent les mêmes aéroports, les mêmes grands hôtels et les mêmes lieux branchés mais ignorent « les gens de rien » qui fréquentent les TER et les trains de banlieue… La superclasse mondiale, c’est une série de cercles concentriques. Au centre du cercle, quelques milliers d’hommes qui participent aux grandes conférences internationales comme Davos et le Bilderberg. Ils se retrouvent aussi dans des clubs nationaux très sélects comme Le Siècle ou la French American Foundation. C’est la Davoscratie mâtinée de Soroscratie.

Il y a 50 ans, le 20 avril 1968, pour la première fois un homme politique européen, le Britannique Enoch Powell, posait la question de l'immigration extra-européenne. Son discours prononcé à Birmingham, Rivers of blood (littéralement "Des fleuves de sang"), fait aujourd'hui figure de prophétie. Polémia

Après Paris et Bruxelles, Londres a été la cible d’une attaque islamiste. L’attaquant et ses complices venaient de Birmingham, une grande cité du nord-ouest de l’Angleterre. Un haut lieu de la colonisation islamiste de l’Europe avec des cellules salafistes impliqués dans les attentats de Bruxelles et de Paris. Et, selon Fox news, des « no go zone » pour les non musulmans. Telford où plus de 1000 jeunes européennes furent violées par des gangs pakistanais se trouve à proximité immédiate de Birmingham.
Birmingham une ville martyre de la colonisation de l’Europe.
Une ville ou fut pourtant prononcé le premier discours dénonçant les dangers de l’immigration en Europe. C’était le 20 avril 1968. Le député conservateur Enoch Powell déclara : « La fonction suprême de l’homme d’état est de protéger la société de malheurs prévisibles. Il rencontre dans cette tâche des obstacles profondément ancrés dans la nature humaine. L’un d’entre eux est qu’il est d’évidence impossible de démontrer la réalité d’un péril avant qu’il ne survienne (…).Sur la lancée actuelle, dans 15 ou 20 ans, il y aura en Grande-Bretagne, en comptant les descendants, 3,5 millions d’immigrés du Commonwealth.(…) Il n’y a pas de prévision officielle semblable pour l’an 2000, mais le chiffre avoisinera les 5 à 7 millions, soit environ un dixième de la population, quasiment l’équivalent de l’agglomération londonienne (…) J’ai l’impression de regarder ce pays élever frénétiquement son propre bûcher funéraire(…) Dans de telles circonstances, la seule mesure adaptée est de réduire, toutes affaires cessantes, le rythme de l’immigration jusqu’à des chiffres négligeables, et de prendre sans délai les mesures législati..

SHOW MORE

Created 1 year, 1 month ago.

12 videos

CategoryNews & Politics

Pourquoi Polémia ?

Parce que dans un monde en proie au chaos et de plus en plus dominé par le choc des civilisations, il faut avoir le courage de déceler les nouvelles lignes de fracture et de discerner les conflits à venir pour mieux les prévenir.

Parce qu’à l’heure de la normose et des tabous imposés par le politiquement correct, il faut réintroduire la libre confrontation des idées dans le débat public.

Parce que Polemos, le conflit, est inséparable de la vie. Affirmée dès les présocratiques, cette évidence a longtemps traversé la pensée européenne, jusqu’à Nietzsche, Hölderlin, Hegel et Marx. Face aux temps de confusion qui marquent la sortie de la Modernité, il faut réhabiliter la fructueuse opposition des contraires.