Vincent_Reynouard

Le 20 avril, on célébrera le 130ème anniversaire de la naissance d'Adolf Hitler. J'explique pourquoi, malgré la défaite de 1945, Hitler reste mon héros...

Dans ce premier épisode, Vincent Reynouard démontre qu'en matière politique, le peuple de France n'est pas révolutionnaire. Il veut agir au sein du Système où alors, indifférent à la politique, il se replie dans sa sphère privée. En conséquence, seule une crise grave le réveillera.
Reynouard aborde ensuite le problème de l'immigration. Il s'appuie sur deux auteurs pour souligner que si les lobbies mondialistes ont une responsabilité dans l'affaire, la cause principale réside dans la dénatalité. Le phénomène n'est pas nouveau : dès 1897, le docteur Bertillon avertissait que si la natalité ne se redressait pas, la France finirait « colonisée par les étrangers ». Une siècle plus tard, un démographe reconnu plaidait à son tour pour un « relèvement de la natalité »...

Vidéo dans laquelle je présente (en la résumant) la série qui paraîtra à partir de demain sous ce titre. Il y aura cinq épisodes, à raison d'un épisode tous les deux jours. Cette série pourrait aussi avoir pour titre : "Le bilan après 30 ans de militantisme politique"

Dans cette vidéo, j'explique la raison de la lourde condamnation d'Alain Soral pour avoir relayé le dessin « Shoah ou t'es ? » En effet, ce dessin résume avec talent deux éléments essentiels, à soir :
1. que les « preuves » de la Shoah montrées au grand public depuis 1945 sont sans valeur.
2. que histoire d'Holocauste est fondé sur un délire continu.
Je passe donc en revue les éléments du dessin en adoptant le plan suivant :

1. Les tas de chaussure : preuves de la Shoah ?
2. Les tas de cheveux : preuves de la Shoah ?
3. Le « savon juif » : un exemple typique de rumeur sans fondement
4. Les prétendus abat-jours en peau humaine : preuve que, même nombreux, des témoignages ne démontrent rien
Conclusion

Hier, mon compte Patreon a été clôturé. Dans cette vidéo, j'explique pourquoi cela ne m'inquiète pas et, surtout, pourquoi, à terme, ces agissements de nos adversaires contribuent à la victoire finale du révisionnisme.

Suite à la clôture de ma page Patreon, des Amis s'inquiètent de mon avenir et souhaitent continuer à me soutenir par d'autres moyens. Je les en remercie du fond du cœur. Un moyen nous est indiqué par les Juifs eux-mêmes.

Vincent Reynouard expose les mécanismes de la logique juive qui permet de croire ce que l'on veut, sans se soucier de la matérialité des faits...

Un Internaute m'interroge : « vous citez régulièrement "La Providence", pouvez-vous me dire ce que recouvre ce terme pour vous ? » Dans cette vidéo, je réponds.

Un Internaute me reproche de nier le "suprémacisme" juif et, à la place, de "cracher" sur le peuple Français, « en le rendant responsable de sa condition de colonisé dans son propre pays ». Je réponds...

Profitant du début des vacances scolaires, j'ai passé mon samedi et on dimanche à travailler sur ma future vidéo consacrée à l'immigration. Comme c'est souvent le cas, en prononçant mon exposé, je me suis aperçu que certaines parties devaient être améliorées, approfondies, étayées davantage.

Suite à ma vidéo d'hier, deux contradicteurs me lancent : « Vous faites confiance en la Providence ? Eh bien, revenez en France ! Que craignez vous ? » Dans cette vidéo, je réponds et j'explique pourquoi cette attaque narquoise se retourne contre ceux qui l'utilisent.

Dans cette Vidéo, Reynouard explique comment nos gouvernants invoquent la tolérance pour... violer le principe démocratique de liberté d'expression. Cela peut paraître incroyable mais c'est ainsi. Car en démocratie, au nom de la protection des Droits de l'Homme, liberté est « encadrée » (dans la vidéo, vous entendrez un avocat de la LICRA le dire clairement). La limite qui forme le cadre sépare le « tolérable » de « l'intolérable », donc ce qui est autorisé de ce qui est interdit. Reynouard dévoile ensuite la dialectique utilisée par le Système afin de faire voter et de justifier les lois liberticides (en particulier la loi antirévisionniste Gayssot).

Un Internaute m'écrit : « Les négationnistes affirment que les chambres à gaz homicides allemandes sont une absurdité évidente. Si c'est le cas, alors comment expliquent-ils qu'en 1945, dans leur quasi-totalité, les gens y aient cru ? Car enfin, prenez l'exemple du peuple américain : il savait ce qu'était une chambre à gaz où l'on exécutait des condamnés à mort. La presse lui en avait montré. A qui ferez-vous croire que ces dizaines de millions de personnes, parmi lesquelles figuraient des spécialistes, des techniciens, des ingénieurs, etc, aient pu être trompées ? » Dans cette vidéo, je réponds en révélant un fait peu connu : depuis 1924, suite à une campagne publicitaire pour un traitement du rhume à l'aide de chlore gazeux, les Américains croyaient qu'une « chambre à gaz » était quelque chose de très simple, puisqu'on pouvait même en avoir une chez soi...

Mes adversaires font restreindre (voire bloquer) mes vidéos les unes après les autres. Celle d'hier n'a pas tenu plus d'une journée. Sur le site « Balance ton antisémite », un Internaute lance : « On va foutre sa gueule au bout d'une pique ». Dans cette courte vidéo, j'explique pourquoi, malgré cette censure et ces commentaires, je persiste dans la voie du calme et de la non-violence.

Dans cette vidéo, Vincent Reynouard annonce la diffusion prochaine de sa réponse au site antirévisionniste PHDN qui critique sans ménagement ses travaux. Puis il explique pourquoi il n'éprouve nulle haine contre qui que ce soit, y compris les juifs.

Suite aux menaces lancées contre moi par des activistes juifs, je reprends la diffusion de ma série en trente épisodes : « Hitler et les Juifs, 1933-1945 ». Une histoire complète des manœuvres organisées dès 1933 par de puissantes associations juives afin de faire chuter le gouvernement hitlérien.

Un Gilet Jaune m'écrit que si les argument révisionnistes font réfléchir, « des questions demeurent : pourquoi les Allemands ont-ils raflé puis déporté tous les juifs d'Europe à partir de 1942, y compris les enfants et les vieillards ? Pourquoi ont-ils envoyé ces millions de personnes à l'Est pour un voyage sans retour ? Si elles n'ont pas été exterminées, qu'étaient-elles donc devenues en 1945 ? » Il ajoute : « Tant que vous n'aurez pas répondu à ces questions, il sera difficile de nier la réalité d'une extermination, que ce soit avec ou sans chambres à gaz. »

Un Gilet Jaune m'écrit que si les argument révisionnistes font réfléchir, « des questions demeurent : pourquoi les Allemands ont-ils raflé puis déporté tous les juifs d'Europe à partir de 1942, y compris les enfants et les vieillards ? Pourquoi ont-ils envoyé ces millions de personnes à l'Est pour un voyage sans retour ? Si elles n'ont pas été exterminées, qu'étaient-elles donc devenues en 1945 ? » Il ajoute : « Tant que vous n'aurez pas répondu à ces questions, il sera difficile de nier la réalité d'une extermination, que ce soit avec ou sans chambres à gaz. »

"Reynouard ton heure est venue (...). Même exilé en Angleterre tu ne pourras pas nous échapper." C'est en ces termes que les Juifs du groupe "Balance ton Antisémite" et la "Ligue de défense Juive" l'ont annoncé : suite à l'évolution de la situation en Angleterre, des plaintes ont été déposées contre Vincent Reynouard afin d'obtenir son extradition.
Dans cette vidéo, Vincent Reynouard répond...

Un Gilet Jaune m'écrit que si les arguments révisionnistes font réfléchir, « des questions demeurent : pourquoi les Allemands ont-ils raflé puis déporté tous les juifs d'Europe à partir de 1942, y compris les enfants et les vieillards ? Pourquoi ont-ils envoyé ces millions de personnes à l'Est pour un voyage sans retour ? Si elles n'ont pas été exterminées, qu'étaient-elles donc devenues en 1945 ? » Il ajoute : « Tant que vous n'aurez pas répondu à ces questions, il sera difficile de nier la réalité d'une extermination, que ce soit avec ou sans chambres à gaz. »

Le 25 janvier dernier fut décerné le premier « Prix International Robert Faurisson ». A cette occasion, le créateur de ce prix, Giuseppe Fallisi, a prononcé une émouvante allocution de trois minutes sur la tombe du Professeur. Dans la journée, le directeur de Rivarol a rendu hommage au défunt chef de fils des révisionnistes. Un hommage concis (8 minutes) mais choc et sans concession. Avec sa verve habituelle, Jérôme Bourbon a dénoncé nos éternels ennemis.

Les éternels adversaires de Vincent Reynouard manœuvrent pour faire supprimer sa nouvelle chaîne Youtube. Dans cette courte vidéo, Reynouard rappelle que ses exposés sont en accès libre sur son blogue (http://blogue-sc.com). Il explique ensuite pourquoi son travail est diffusé gratuitement. Enfin, il donne un conseil amical aux censeurs juifs qui, dans leur aveuglement fait de peur et de jugement, croient voir des « antisémites » partout.

Dans cette vidéo, Reynouard montre, à partir d'un cas concret actuel, comment les Juifs, « le peuple le plus rancunier de la terre » (dixit un ancien déporté à Auschwitz) causent la mort de l'Europe par leur « devoir de Mémoire ».
Avec l'aval tacite de l'historienne Annette Wieviorka, un ancien déporté affirme que s'ils avaient gagné la guerre, les Allemands extermineraient aujourd'hui les peuples jusqu'en... Amazonie !

Dans cette vidéo, Vincent Reynouard part du constat que si la mobilisation des Gilets Jaunes reste honorable, dans la situation que connaît le pays, ce ne sont pas quelques centaines de milliers, mais des millions de personnes qui, chaque semaine, devraient descendre dans les rues. Pourquoi n'est-ce pas le cas ?
Pour Reynouard, deux faits l'expliquent. Tout d'abord, la résignation de la grande masse qui consent encore à se contenter des miettes (et des promesses) lâchées par le Pouvoir. Reynouard dévoile l'origine de cette résignation...
Mais un autre phénomène, plus profond, intervient : outre les drapeaux bleu-blanc-rouge visibles dans les défilés, les études sociologiques démontrent que les Gilets Jaune regroupent de nombreux sympathisants de la droite nationale. Une droite incarnée (qu'on le veuille ou non) par le Rassemblement national. Depuis des années, Marine Le Pen tient un discours de « dédiabolisation ». Ce discours consiste à rejeter toute proximité avec le « nazisme » et à dire que les querelles liées à l'Histoire sont anachroniques : les Français se soucient de l'avenir, pas du passé.
Malgré cela, la « dédiabolisation » piétine, ce qui dessert, même indirectement, les « Gilets Jaunes ». Pourquoi ce piétinement ? Dans cette vidéo, Reynouard explique pourquoi. S'appuyant sur des documents divers (des voeux du Nouvel An du Président aux livres de sociologie en passant par des « témoignages »), il démontre que loin d'être du passé, l'Histoire de la période 1933-1945 reste au contraire très actuelle. Car elle est orchestrée par le Pouvoir et la Haute-Finance afin de garder le pouvoir. Et ça marche : Reynouard en dévoile les raisons ! La peur du « fascisme » inhibe bien des velléités de révolte.
S'ils veulent gagner, les Gilets Jaunes devront se libérer des mensonges historiques imposés depuis 1945...

La façon dont l’Histoire est enseignée à la jeunesse mérite d’être analysée. Car loin d’être innocente, elle permet au Système de forger des « bien-pensants », c’est-à-dire des électeurs opposés à tout ce qui, de près ou de loin, évoque la Tradition, le Sol, la Race, le Bien commun, l’ordre naturel…

On apprend aux jeunes que, « dans la nuit du 28 février 1933, un incendie détruit le Reichstag. Un ex-membre du Parti communiste, manipulé par les nazis eux-mêmes, est arrêté et accusé. Hitler prend prétexte de cet événement pour interdire le Parti communiste, supprimer la liberté de la presse et ouvrir les premiers camps de concentration ».

Dans cette vidéo, documents historiques à l’appui, je démontre qu’en établissant un pouvoir autoritaire et en ouvrant les camps de concentration, Hitler ne fit que prendre les mesures qui s’imposaient (et que le peuple souhaitait) pour sauver l’Allemagne. L’image de la « dictature nazie » est anéantie.

SHOW MORE

Created 1 year, 4 months ago.

217 videos

CategoryEducation

Chaîne qui diffuse les thèses révisionnistes. Je propose, j'expose, je n'impose pas. A vous de juger en comparant ce que j'affirme avec ce que mes adversaires affirment de leur côté.